Notes de Boulet, un album de BD issu d’un blog

Ma copine m'a offert une BD très chouette à noël: "Notes" de Boulet, la particularité de cette BD indépendante est qu'elle est un recueuil de BD qui ont été publiées dans un premier temps sur un blog : http://www.bouletcorp.com

A l'heure ou des éditeurs (film, musique,...) vendent des oeuvres sur support physiques et interdisent la diffusion de copies de ces oeuvres sur le web (voir loi hadopi). On voit que l'inverse fonctionne : diffuser des oeuvres sur le web et à partir du succès qu'elles génèrent, publier (et vendre) des supports physiques reprenant les contenus diffusés en ligne.
Dans ce modèle là, internet sert donc à lancer des créateurs et non pas à empêcher leur prospérité.

Bien sur, cela est plus facile dans certains domaines et styles que d'autres. Un blog est efficace pour des créations "courtes" telles que des planches de BD, des photos, vidéos de moins de 5 minutes, ... qui sont régulièrement ajoutées.
La plupart du temps les créations sont diffusées sur internet mais leur droit d'utilisation est limité. Nous ne nous trouvons pas forcément dans un modèle de type art-libre.

Pour terminer, quelques liens de blogs BD :
http://www.bouletcorp.com
http://blog.zanorg.com/
http://www.penelope-jolicoeur.com/page/2/

vvvv – logiciel de création multimédia pour les installations artistiques et évènementielles

Développé par la société meso, VVVV est un logiciel qui sert à développer des applications multimédia pour les installations interactives et les projections vidéos. Il peut être particulièrement efficace dans le cadre de créations artistiques, muséographiques ou évènementielles.

Même si il gère son, vidéo, et de nombreuses entrées sorties (MIDI, OSC,…) VVVV est avant tout un environnement qui gère la 3D de mannière particulièrement efficace avec un moteur de rendu optimisé. A la manière de max/msp ou puredata, le développement d’application VVVV se fait au moyen de boites que l’on relie entre elles. Ces boites représentant des fonctions, et les traits les reliant sont les flux de données (un programme VVVV est appelé patch).

L’intérêt de ce logiciel est le temps réel, soit pour projeter un visuel contrôlé en temps réel soit pour proposer au public une installation interactive.

Le logiciel est aussi capable d’analyser en temps réel un flux vidéo provenant d’une caméra ou d’une source sonore.

Exemple d’utilisation de vvvv avec le module reactivision

VVVV est aussi capable de synchroniser (boygrouping) plusieurs machines (ayant chacune une application VVVV), les machines peuvent ainsi gérer un visuel de très grande résolution projeté sur différents écrans proches.

Exemple de visuels synchronisés au son sur plusieurs projections par le collectif digital slave :

Un autre exemple du même collectif avec une détection de mouvement (à partir de caméra) :

J’ai déjà effectué plusieurs tests avec VVVV, notamment avec des animations flahs car VVVV gère le format flash et interprète les scripts flash (en fait il intègre le player flash à son environnement). Je vais utiliser VVVV pour le spectacle « Temps qui tourne » et je souhaite aussi l’intégrer pour de futurs projets tels que des installations.

Le site de VVVV.

Exemple de patch VVVV :

patch VVVV

Autocool – service d’autopartage à Bordeaux

autocool

Autocool, c'est un service d'autopartage que j'utilise depuis 2 mois. L’autopartage est un service de location courte durée (1h, 1 soirée, 1 WE), accessible 24h/24 et 7j/7 grâce à un réseau de stations urbaines proches de chez vous .
Ce système me permet d'utiliser ponctuellement un véhicule. Pour mon activité pro, cela est très intéressant car je n'ai pas de véhicule et j'en 'ai parfois besoin pour rencontrer un client ou bien me rendre dans les lieux où j'assure des formations.
Cette formule est efficace pour faire ses courses, honorer un RDV ou passer une journée en extérieur. En revanche, çà n'est pas intéressant pour bloquer une voiture pendant une semaine. L'intérêt est de s'en servir ponctuellement et de mutualiser le véhicule avec les autres utilisateurs du service.
Autocool est une coopérative à laquelle on doit adhérer (obligation de prendre une part au bout d'un an) pour utiliser les services d'autopartage.
Une fois l'adhésion effectuée, on a une carte qui nous permet d'emprunter une voiture sur toute le réseau de l'agglomération. Il est nécessaire de réserver le véhicule sur internet (c' est très rapide et on trouve souvent des véhicules libres). On se rend ensuite à la station où est parqué le véhicule, on ouvre celui-ci avec sa carte, on trouve dans le véhicule clés de contacts et papiers. On règle ensuite une facture en fin de mois en fonction de son utilisation (temps et km).
Je recommande vivement ce service qui est très efficace et éco-responsable 🙂

autocool2