Des expos d’arts numériques à Bordeaux en avril et mai 2015

Ces derniers temps, j’ai eu la chance de participer à des exposition d’arts numériques à Bordeaux. J’ai tout d’abord présenté l’installation interactive Pigments pixels, une installation interactive co-créé avec la peintre/artiste voyageuse Sophie Bataille. Cette installation mixant peinture et art numérique a été présentée lors de l’exposition du fond de la forme dans le cadre du festival Melting Code organisé par les Morphogénistes en mars 2015. L’exposition a eu lieu à l’espace Saint-Rémi, une très belle salle et de nombreuses créations numériques étaient exposées.

Pigments / Pixels

Tout juste le temps de faire un petit voyage au Cambodge, que j’ai ensuite exposé l’installation interactive 2Faces au Node dans le cadre de la Semaine Surréaliste.

2 Faces, Texte alternatif

mrpixel.fr un nouveau site pour les créations et réalisation narratives

Pour plus de clarté, j’ai décidé de créer un site spécial pour présenter projets et travaux de création numériques de type installations interactives, performances, projection vidéo, webdocumentaires….
Je vous invite à aller le visiter pour découvrir des travaux plus spécifiques dans le domaine de la création multimédia, art numériques et narration interactive :
Monsieur Pixel, art numérique et design interactif

www.mrpixel.fr

tapis interactif par Fanfy VJ

Dans le cadre de l’anniversaire de Monsieur Pixel, Fanfy VJ  (membre, elle aussi de coop’alpha) a mis en place une création visuelle interactive basée sur un tapis interactif. Le visuel était réactif en fonction de la position du spectateur sur le tapis. On avait commencé à travailler ensemble sur le dispositif de tapis cet été, Fanfy a continué et terminé le travail sur le tapis pour l’utiliser avec une de ses créations visuelles dont elle a le secret. Cela a donné une belle installation où le public a pu interagir avec le visuel mappé sur un petit espace. En voici quelques photos :

 

 

Retours sur le festival Melting Code

openframeworks

Festival Melting Code

Le Festival Melting Code, organisé par les Morphogénistes,  s’est déroulé du 18 au 28 avril 2012 à Bordeaux et Talence. A mon sens, ce festival a correspondu à un vrai besoin d’événement pour la communauté de créateurs numériques de Bordeaux et d’ailleurs. Cet événement a été l’occasion de diffuser des créations artistiques qui disposent de peu d’opportunités de monstration (notamment les installations). Cela a aussi été l’occasion de présenter des projets en cours de création (là aussi, il y a peu d’opportunités pour faire cela). Enfin, l’accent a été mis sur de nombreux moments de pratiques et d’échanges (workshops, ateliers pour le jeune public, conférences…). Le programme était donc particulièrement riche surtout pour un événement disposant de très peu de moyens.
J’ai participé au workshop open frameworks à l’iboat, ainsi qu’à la soirée melting code live où j’ai présenté un travail en cours (Le projet « Du grain à moudre » dont je vous parlerais prochainement). J’ai aussi assisté à l’apéro codelab et visité l’exposition au projet CMH.

apéro codelab

Personnellement, je suis très content de ce festival. Le work in progress m’a permis de présenter mon projet en cours, d’avoir une dead line qui m’a poussé à bosser un prototype, de me rendre compte que mon propos artistique n’est pas encore clair et de recueillir des remarques et conseils. Le workshop Open frameworks m’a permis de m’initier à cet environnement de développement à fort potentiel. Plus globalement, j’ai pu échanger avec différentes personnes ouvertes à la création numérique lors du festival et cela a été enrichissant. Enfin, j’ai pu apprécier différents projets live, install ou projets en cours de créa.

openframeworks

Il me semble que l’événement a donc pu fédérer différents lieux ou créateurs bordelais et correspond vraiment à un manque dans le paysage de la création numérique en Aquitaine. Cela donne aussi un sérieux coup de booster sur Bordeaux en montrant qu’un tel événement est possible. Enfin et bien sur, il a donné un aperçu intéressant de la qualité, de la quantité et du potentiels des projets artistiques des membres du collectif Morphogénistes.

workshop openframeworks

Festival Melting code

L’association les morphogénistes organise le festival d’art numérique melting code du 18 au 28 avril 2012 à Bordeaux et Talence (33).
Melting code propose  Workshops/Ateliers, Conférences, Exposition, Soirées/Live pour partager la culture et les  Arts Numériques. C’est aussi l’occasion, pour Les Morphogénistes, de présenter le travail de membres du collectif et de manière plus générale de ses partenaires.

Toute la programmation, particulièrement riche en ateliers, est visible sur le site de l’évènement : http://www.meltingcode.net/

scénocosme à la nuit défendue à Pessac

Le duo Scénocosme présentera ses 3 installations Fluides, Light Contact et Ombres Incandescentes lors de la nuit défendue à Pessac (le 30 septembre à la médiathèque camponac).
Scénocosme expose dans le monde entier ses installations évolutives et interactives qui mêlent art numérique interactif, musique et architecture.

Light Contact (qui sera présentée lors de la nuit défendue) est une installation composé d’une bille brillante. Si une première personne pose sa main sur la bille. Si elle reste seule, il n’y a aucune réaction. Elle doit inviter une deuxième personne à venir la toucher. Chaque touché corporel provoque alors des sonorités variables. Les différentes vibrations sonores évoluent ensuite en fonction de la proximité des contacts et des spectateurs. De même que l’environnement sonore, le toucher va varier la lumière (intensité) d’un plafond qui compose aussi l’installation.
Voici une vidéo présentant lights contact :

« Lights contacts » from scenocosme on Vimeo.

En juin 2010, «Lights Contacts» a reçu le Prix de la création Arts visuels et technologies lors de la compétition internationale organisée par Le Centre des arts d’Enghien-les-Bains lors des Bains Numériques #5 Festival international des arts numériques.

Fluides (une autre installation qui sera elle aussi présentée à Pessac) est composée d’un grand disque opalescent intégrant 4 vasques remplies d’eau.
Cette énergie corporelle happée par l’eau apparaît alors sous la forme d’un fluide énergétique lumineux et sonore. Lorsqu’une personne touche l’eau, la vasque s’illumine d’une vague lumineuse qui rayonne progressivement jusqu’au centre de l’œuvre. Chaque variation lumineuse s’accompagne d’une sonorité qui fluctue en fonction de l’intensité de la relation énergétique ainsi générée.

La soirée commencera à 20h , plus d’info ici : http://www.pessac.fr/content/nuit-defendue-ouverture-saison-culturelle
Je serais présent lors de l’exposition (en effet scenocosme ne pouvant être présent, ils m’ont missionné pour assurer la régie multimédia de leurs installations lors de la soirée).
En attend le 30 septembre, plus de renseignements sur scenocosme sur leur site : http://www.scenocosme.com/

Les morphogénistes, collectif d’art technologique à Bordeaux

Les morphogénistes est un collectif d’artiste bordelais travaillant à la réalisation d’œuvres numériques et technologiques. Alliant des compétences de création multimédia, d’infographie, de programmation informatique, de composition sonore (électro-acoustique) et d’électronique, ils « élaborent notamment des entités virtuelles qui calquent les comportements des êtres vivants, peut-être pour rapprocher le virtuel du vivant en remettant du sensible là où il n’y a plus que des machines ».
Œuvrant essentiellement dans l’art « temps réel », les morphogénistes proposent leur création mais aussi des évènements ou des projets pédagogiques.

Narcisse, les morphogénistes

En 2010, ils ont créé Narcisse, une installation interactive sur le thème du miroir et de la vision de soi-même.Cette installation, dont vous pouvez visionner une vidéo ci-dessous est basée sur de la reconnaissance d’image temps réel et propose des variations/compositions visuelles et sonores en temps réel.

Plein d’autres initiatives de ce collectif bordelais sont à voir sur son site : http://www.morphogenistes.org

Regards d’artistes sur les médias sociaux du 1er août au 1er novembre à Cap Sciences

Médias-cité (une association œuvrant dans les pratiques numériques innovantes pour les secteurs culturels, éducatifs, citoyens, artistiques et dans laquelle j’ai été permanent il y a plusieurs années)
organise une exposition d’installations numériques à Cap Sciences, centre de culture scientifique à Bordeaux.
Cet évènement se fait dans le cadre de « Numériquement votre », une exposition sur la communication numérique.
L’exposition proposée par médias-cité s’appelle « regard d’artistes sur les médias sociaux », elle propose des œuvres souvent interactives liées ou utilisant des outils tels que Google Earth, Facebook, Twitter, Flickr, Second Life ou encore les blogs… Partage de données, géolocalisation, mondes virtuels… Ces œuvres interrogent les usages et particularités des outils internet dit « sociaux ».

Cette exposition a déjà été présentée à la Médiathèque municipale de Mérignac du 4 mars au 2 avril 2011.
Les pièces présentées sont les suivantes :
Maxime Marion et Emilie Brout // « The Road Between Us » : voyages imaginaires présentés sous forme de comptes-rendus dans Google Earth
Grégory Chatonsky // « Le Registre » : création de livres imprimés à partir des sentiments exprimés sur des blogs
Albertine Meunier // « Variations sur Angelinos » : approche physique et poétique du réseau social Twitter
Anne Astier // « Fleurs de vie » : exposition virtuelle dans Second Life
AWR (Acting Without Reality) // « HEKKAH » : entité numérique qui incarne les flux des réseaux sociaux et se nourrit de leurs publications
Antoine Schmitt // « Grand générique »: grand générique de tous les êtres humains…

Le mieux est d’aller voir tout çà à Cap Sciences du 1er août au 1er novembre

Performance multimédia « Temps Qui Tourne » le 12 mars

Le Collectif Blanc dont je fais partie jouera la performance/spectacle multimédia « Temps Qui Tourne » le 12 mars à 21h au centre d’animation Saint-Pierre (au 4 rue du Mullet, derrière l’utopia à Bordeaux). Temps qui tourne est une performance/spectacle multimédia abordant le thème du temps, du cycle jour/nuit des rythmes naturels et humains. C’est un appel à la contemplation qui mixe narration, création sonore et animation graphique.

Pour plus d’informations, visitez le site http://tempsquitourne.free.fr/, mais pour se faire une idée, le mieux est de venir le 12 mars.

Les créations hybrides d’Electronic shadow

Electronic shadow est un duo de créateurs proposant une approche mêlant architecture, image(souvent numérique) et interactivité. Il s’agit d’une démarche de design global.
Concrètement le duo créé des installations ou des scénographies et images de spectacles (notamment avec le groupe de poprock rinôcérose ou la danseuse Carolyn Carlson).

Grand Prix Japan Media Art Festival en 2004 avec 3minutes², une installation qui utilise pour la première fois le mapping vidéo, inventé et breveté à cette occasion, Electronic Shadow expose ses créations à travers le monde; MOMA à New York, le Centre Georges Pompidou à Paris, Musée de la photographie à Tokyo, Biennale d’Art Contemporain à Séville, le SESI de Sao Paulo, le MOCA de Shanghai….

http://www.electronicshadow.com/

Quelques vidéos d’Electronic Shadow :